Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 21:57

Bonjour,

 

 

 

Je voudrais commencer ce billet par un message pour une copinaute qui fête son anniversaire en ce 22 avril .

 

 

C'est notre amie Choukounette .

BON-ANNIVERSIRE-COUPE-BAON-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

  

Bon anniversaire ma belle,

pleins de bisous pour ce grand jour .

 

barre auxoiseaux 

Nous revoilà dans ce Lauragais cher à mon coeur .

 

Sols féconds
A l’ouest, les collines, qui s’inclinent doucement vers Toulouse, sont naturellement drainées par une série de petites rivières parallèles, la Hize, l’Hers mort, la Marcaissonne, la Saune et le Girou. Sur ces sols d’une fertilité exceptionnelle, s’épanouissent tournesols, à la place grandissante dans les assolements, et blé. Fondement aujourd’hui encore de l’agriculture lauragaise, la culture de ce froment a atteint son apogée au XVIIIe siècle, grâce au canal du Midi.
Au coeur des “collines du pastel”, un couloir partage le Lauragais en deux. Des fractures, des cassures des couches de terrain, la molasse en cet endroit, ont provoqué l’affaissement d’un bloc et une dépression ou gouttière. Grâce à son fond plat sans aucune pente, elle a été occupée par une immense forêt, des millénaires durant. Depuis Toulouse jusqu’au seuil de Naurouze, ce taillis marécageux recevait les eaux du Marès et de l’Hers. Une forêt sauvage, où l’on chassait l’auroch au IXe siècle, défrichée au XVIe siècle et dont les marais n’ont disparu que vers 1860.
Cette voie naturelle de passage a toujours été privilégiée par les hommes. La voie romaine est ainsi encore visible à Bram et entre Baziège et Montgiscard, où elle traverse le couloir sur des ponceaux (ou pountils). C’est aussi cette route qu’empruntèrent les Gaulois au IIIe siècle avant JC, les Romains en 118 avant JC, qui apportèrent leur civilisation et leur langue.

 

 

Route des invasions
Ce couloir vit également cheminer les premiers chrétiens, arrivant de Narbonne (on connait notamment le martyre de Saint Sernin ou Saturnin en 250 après JC), déferler les Wisigoths dont Toulouse fut la capitale pendant plusieurs siècles, les francs venus de l’Ouest, les Arabes depuis Carcassonne vers 720. C’est à partir de cette époque que Baziège utilisa à son tour ce sillon afin d’échanger, sur son marché, le sel des salines de Gothie, c’est à dire provenant de la région narbonnaise. Ce fut ensuite au tour des pillards anglais du Prince Noir en 1355 et des Anglais de Wellington en 1814 de traverser le couloir. Les derniers furent les SS de la division “Das Reich” en juin 1944.
Aujourd’hui, la concentration des voies de communication est spectaculaire. Depuis Avignonet Lauragais, on aperçoit côte à côte, dans une proximité anachronique, l’antique voie romaine, la nationale 113, le canal de Riquet creusé au XVIIe siècle, le chemin de fer, tracé au XIXe siècle, l’autoroute construite en 1975, et même des témoins, deux phares au néon de 1925, de la célèbre ligne aérienne de l’Aéropostale où s’illustrèrent Mermoz, Saint Exupéry et Guillaumet.
Pays cathare par excellence : 50% de catholiques, 50% d’hérétiques, selon l’historien Michel Roquebert et ter-
re volontiers gagnée par
la rébellion, le Lauragais arbore autant de vestiges de la réaction catholique. L’abbaye de Saint-PapoulAbbaye de Saint Papoul se dresse ainsi comme
un joyau d’architecture religieuse. Fondée au VIIIe siècle, elle offre des parties romanes bien conservées, malgré d’importants remaniements et abrite un trésor : le cloître et les modillons extérieurs du Maître de Cabestany, l’un des plus puissants artistes du Moyen Age. Lions, béliers, têtes humaines et faces simiesques déclinent le bestiaire roman sur des chapiteaux extérieurs et les modillons, animés par de surprenants trous au lieu des globes oculaires, trait de génie et spécificité de leur sculpteur. Et tandis qu’ils nous regardent avec une intensité effrayante, on croit entendre les lions dévorer les Babyloniens.

 

Nous irons visiter cette abbaye plus tard ainsi que quelques bastides  qui font le charme de ce pays .

Je vous quitte en espérant ne pas trop vous saouler

Grosses bizettes à tous et à toutes ..mamie jack rouge

Partager cet article

Repost 0
Published by TATIANA - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

gene 01/05/2010 22:30


je l'ai toujours pas visiter , il faudra que l'on y aille . bisous


fanfan 26/04/2010 18:44


Très intéressant ce "reportage " sur cette belle région .


hugodeco 25/04/2010 20:42


bonne anniversaire a ta copine !! biz a toi !!


Dianou 25/04/2010 05:12


bonjour voisine, chouette la présentation de ton coin de France, j'aime bien , suivre ainsi son " pays " c'est s'attacher d'avantage a sa région , et puis si tu as des lectrices qui ne connaissent
pas, peut être ton coin de France deviendra le leur le temps des vacances ? la France est si belle, et si riche ! Moi je rêve de faire département par département mais j'ai un hom qui n'aimes pas
voyager, alors je reste sur google earth, c'est comme ça, gros bisous ma belle porte toi bien, bon dimanche, dianou


sailly dany 24/04/2010 20:20


un petit passage éclair pour relire un truc bises


Présentation

  • : Le blog de TATIANA
  • Le blog de TATIANA
  • : MES AMOURS:mes petites filles et ma famille . MES LOISIRS :brocantes et collections; sans oublier la généalogie. Je suis attachée à mes amis ,à ma région ;mon païs ..J'essayerais de vous y amener en promenade . C'est dans la région Midi-Pyrénées que vous trouverez le 81.
  • Contact

Recherche