Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 21:21

Bonsoir  ,

Comme promis voici la suite  de mon article sur le délainage  dans la ville de Mazamet .





La première révolution industrielle de Mazamet (XIXe siècle) [modifier]

C'est donc au XIXe siècle que tout change pour Mazamet. Dès les années 1780, tandis que le commerce entre le "Languedoc textile" et le Levant (La Turquie d'aujourd'hui) s'effondre, les bourgeois mazamétains passent à l'industrie moderne.
Cependant, Mazamet, passe à l'ère moderne avec une mécanisation timide et surtout sans charbon. En effet, deux siècles durant, jusque dans les années 1980, la force hydraulique reste prédominante. C'est avant tout, l'esprit d'entreprise des bourgeois, fils des marchands-fabricants du XVIIIe siècle, aux gendres doués pour les affaires, qui sont à la base du décollage industriel du bassin mazamétain.
Il s'agit plus d'une croissance continue, entamée sous l'Ancien Régime, que d'une véritable révolution industrielle.


Mais dès l'accroissement de la production au XIXe siècle, cette industrie en plein essor, souffre d'un problème endémique : celui de l'approvisionnement de la matière première : la laine.
C'est en remède à ce problème structurel, qu'un des grands patrons mazamétains, Pierre-Elie Houlès, fit une expérience nouvelle dans la recherche de laine, en important 2 balles de peaux lainées d'Argentine (peaux de moutons abattus sur lesquelles restait la laine) . On est alors en 1851 et à cette époque, la filière ovine argentine rejette d'énormes quantité de peaux lainées qui sont purement et simplement détruites.





Jusque là, la laine provenait exclusivement de la tonte d'animaux vivants. Et pour cause. On pensait que la laine des peaux mortes ne pouvait être récupérée (la laine restant solidement accrochée au cuir). Mais durant leur voyage transatlantique, les balles de peaux venues d'Argentine vont pourrir.
Et c'est en fait, un peu par hasard, qu'on s'aperçut qu'à ce stade, la laine se détachait presque naturellement et pouvait être traitée.


Le début du procédé qui deviendra très officiellement, le procédé de l'échauffe, est là ; il reste à le maîtriser, à construire autour de lui, une organisation industrielle et commerciale, et inventer déjà, une « mondialisation » made in Mazamet.
Au XIXe siècle l'explosion de l'industrie textile dans l'ensemble du monde occidental, donne raison aux industriels mazamétains.
Les laines manquent partout. Les cours du marché des laines ne cessent de s'emballer. En créant le délainage, les mazamétains, répondent aux besoins et offrent à moindre coûts, des quantités énormes de laines sur le marché mondial. C'est la clé d'un succès économique inouï qui dura près de 150 ans.
Wikipédia (merci)




LA SUITE DEMAIN ....


JE VOUS METTRAIS DES PHOTOS DES "BRILLANTES" RESTES .....



BISOUS ET PENSEES POUR NOS AMIES DANS LA PEINE .




Partager cet article

Repost 0
Published by TATIANA - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Miss Agnès 19/11/2009 21:55


coucou mamie Jackk,
encore une belle leçon ce soir,
tous les jours, je me couche moins bête,
j'étais nulle en histoire,
douce nuit à toi
et gros bisous Agnès


loule13 19/11/2009 21:00


on en apprend tous les jours alors j'attends la suite, enfin, si les évennements me laissent tranquille gros bisous chantal


Soledad 19/11/2009 19:04


Bonsoir ma biche, ah la la je suis écoeurée par ce que les mazamétains ont fait, ils ont utilisé de la laine de moutons morts, des carcasses pourrissantes, j't'aurai envoyé l'lhygiène, moi,
t'aurais vu si on allait délainer ces cochonneries (enfin je sais ce sont des moutons, donc ces moutonneries)
Ils ont donc été forts d'avoir trouvé le truc qui a permis de rendre le commerce florissant dans le coin alors qu'il n'y avait pas l'ombre d'une brebis à l'horizon...peut-être quelques oies, et
encore...
Je te souhaite une bonne soirée et te fais de gros bisous


domino 19/11/2009 18:40


douce soirée ma tatiana, bisous


DANY SAILLY 19/11/2009 14:03


j'eusse aimé jouer avec toi mais la je suis une chiffe molle onze jours au lit cette grippe m'a mise ko , plus de fièvre depuis hier mais plus de force non plus , juste un petit coucou et une bise
de loin
J'adore cette ville ton billet est parfait


Présentation

  • : Le blog de TATIANA
  • Le blog de TATIANA
  • : MES AMOURS:mes petites filles et ma famille . MES LOISIRS :brocantes et collections; sans oublier la généalogie. Je suis attachée à mes amis ,à ma région ;mon païs ..J'essayerais de vous y amener en promenade . C'est dans la région Midi-Pyrénées que vous trouverez le 81.
  • Contact

Recherche