Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 00:00







Hello les filles ,

J'en vois qui sont ébourifées ..

faut s'accrocher aux branches ..

nous attérissons

au Portugal ...


NOËL EN DEUX TEMPS AU PORTUGAL

Chez n s amis lusitaniens,le repas du réveillon reste sobre ,jusqu’à l’entrée en scène des 13 desserts traditionnels .Et si les coutumes locales perdurent , ele partage de plus en plus souvent la vedette  avec les mets anglo-saxons .

Au Portugal on appelle Consoada  le réveillon de Noël qui comprend le repas en lui-même et l’ouverture des cadeaux  dans la nuit du 24 au 25 décembre .

au niveau gastronomique , le réveillon  portugais  n’est pas nécessairement fastueux. Plus que des mets luxueux ou de produits onéreux la table de Noël est avant tout l'occasion de savourer des plats simples, mais savoureux, tous imprégnés de tradition. Si le dîner peut en revanche être qualifié de copieux, c'est avant tout à cause de la place très importante faite aux desserts.




Pas de Noël portugais sans morue
Il est bien connu que les Portugais raffolent de la morue, et ce postulat se vérifie en particulier à Noël. Si l'on a coutume de dire qu'il existe 365 façons différentes de préparer la morue (soit une par jour), le 25 décembre, les Portugais choisissent de la manger le plus humblement possible, sans faste ni luxe




En effet ,la morue (cabillaud salé et séché )est dégustée bouillie avec de simples pommes de terre  et des choux cuits à l’eau.

Un repas relativement frugal en prévision  des nombreux et consistants desserts, présentés ben plus tard dans la soirée .

D’autres innovent cependant et servent la morue  en brandade avec de la crème par ex.

Le Portugal reste un pays profondément ancré dans la religion catholique, c'est pourquoi au moment où sonnent les douze coups de minuit, tous les fidèles se dirigent à l'église locale pour y célébrer la Missa do Galo, littéralement "la messe du coq". Pourquoi le coq ? Selon les croyances, un coq aurait chanté le matin du 25 décembre, célébrant à sa façon la naissance de Jésus Christ.











Des desserts en cascade
Ce n'est que tard dans la nuit, après la messe que les convives passent aux desserts. Dans chaque maison, une table entière leur est ainsi dédiée. Selon la tradition, cette table de desserts restera alimentée durant plusieurs jours, pour accueillir tous les proches venus offrir leurs cadeaux et présenter leurs voeux.

En hommage aux participants de la Cène, les desserts présentés sont au nombre de 13. Parmi ces douceurs, on trouve des fruits (des oranges en particulier), mais surtout les classiques de la pâtisserie portugaise.

De par son climat méditerranéen, le Portugal a toujours privilégié des gâteaux, dont la conservation craignait peu la chaleur. Exit la crème et les fruits frais, très peu représentés dans les desserts portugais. Place plutôt au riz, aux œufs, à la cannelle, aux fruits secs et surtout au sucre.
Un peu à l'image des pâtisseries de la cuisine maghrébine, les gâteaux et friandises lusitaniennes font preuve d'une douceur très prononcée.














Voici ceux que l'on retrouve le plus souvent le jour de Noël :
Bolo rei Gâteau des rois en forme de couronne, composé de fruits secs et garnis de fruits cristallisés. Autrefois, les Portugais servaient cette pâtisseries le 6 janvier, date à laquelle, selon la religion catholique, les 3 rois mages auraient rendu visite à l'enfant Jésus. Le 6 janvier fût d'ailleurs pendant longtemps, le jour où l'on s'échangeait les cadeaux. Aujourd'hui, la consommation du bolo rei s'est étendue à toute la période de Noël.




 

 

Arroz doce Le riz au lait portugais fait partie des desserts habituels de la gastronomie national. Légèrement aromatisé au citron, on le décore systématiquement avec de la cannelle. Il suffit d'en prendre une pincée entre les doigts pour dessiner un sapin de Noël, ou bien personnaliser des ramequins individuels au nom de chacun des convives.

Filhós Gros beignets à base d'une pâte proche de celle utilisée pour le pain, souvent très légèrement parfumée à


l'aguardente (littéralement "eau ardente"), l'eau de vie locale, et à l'orange. Afin de les savourer chauds, on prépare généralement la pâte avant le repas, le temps qu'elle lève convenablement. Les beignets sont ensuite frits, une fois les gens rentrés de la messe. On saupoudre les filhós de sucre et de cannelle au dernier moment, pour ne pas que ces derniers ramollissent les beignets. Il existe plusieurs variantes de filhós, dont une fameuse préparée à base de potiron.

Rabanadas aussi appelées fatias douradas. Proches du pain perdu, ce sont des tranches de pain rassis, plongées dans du lait puis frites, parsemées de cannelle et de sucre. Les rabanadas sont parfois préparées avec une variante de vin chaud

 

 Aletria

Doce de aletria Sorte de riz au lait au vermicelle.

On compte aussi de nombreux autres desserts selon les régions : Ovos moles, spécialités de la ville de Aveiro, les Sonhos (rêves), petits beignets frits



Et tant d’autres choses pour se caler l’estomac …




 

VOILA UN ENDROIT OU  IL NE ME DEPLAIRAIT PAS DE VENIR

 

COMMENCER UN REGIME !!!!

 

BEN OUI !!!







allez régalez vous .

je vous bisouille grave ...

si vous voulez savoir pourquoi des fois c'est écris gros et des fois en petits ...

c'est trés simple ...

quand c'est écris gros ça vous laisse le temps de nettoyer la loupe ....

MDR ....

svp ...qui c'est koa tesce????

avec mes excuses pour ces ratées .

Partager cet article
Repost0

commentaires

I
COUCOU! je passe faire mon petit voyage quotidien,c'est magique avec toi, bon dimanche,an ti bo Lho<br /> PS: c'est quoi le pseudo qu'il faut mettre exactement dans les favoris pr Dianou et Ragyskawya ? merci si elles me lisent ?et tu peux me dire si ns avons d'autres fa ?
Répondre
D
bonsoir ma belle, encore un magnifique article et en musique! bon dimanche,gros bisous.
Répondre
M
la missa do gallo? par exemple, je ne connaissais pas cette histoire de coq ayant chanté le 25! et les desserts! rien que de lire ,miam! pour la morue, c'est comme en Provence! enfin avant! parce que maintenant, c'est très cher! bisous de mémé
Répondre
M
bonsoir Tatiana le Portugal je ne connais pas non plus !la morue j'aime beaucoup !passe une bonne nuit ,un bon dimanche gros bisous marine
Répondre
K
Bonsoir Tatiana ! Vive le Portugal, avec son fado et ses côtes sauvages...J'aimerais bien y aller car il paraît que c'est très beau. Cet article m'en donne l'envie ! Merci pour ce bel article, pas grave pour l'écriture, ça arrive aussi sur mon blog...Ce sont les photos qui perturbent la police...Gros bisous et bon dimanche, je pense bien à toi ! kahouette
Répondre

Présentation

  • : Le blog de TATIANA
  • : MES AMOURS:mes petites filles et ma famille . MES LOISIRS :brocantes et collections; sans oublier la généalogie. Je suis attachée à mes amis ,à ma région ;mon païs ..J'essayerais de vous y amener en promenade . C'est dans la région Midi-Pyrénées que vous trouverez le 81.
  • Contact

Recherche